Rechercher
  • Equipe PLG

Conseil Prod 2021 : Emailing, tout ce que vous devez savoir (Taux de clics, ouvertures, timing ...)


Alors que l’email représente l’un des canaux essentiels utilisés par les marques pour rester en contact avec leurs clients, Netcore, la plateforme d’emailing basée sur l’IA, a publié les résultats de son étude « Email benchmark report 2020 : A study of 50 Billion emails ». Le rapport apporte de nombreux insights pour permettre aux professionnels du marketing de mieux connaître le comportement des utilisateurs et améliorer leur expérience client.

Gmail domine le marché de l’email devant Yahoo! et Outlook

Gmail domine le marché mondial de l’email en termes de volumes (72 %) et de délivrabilité (95 %), devant Yahoo! (15 % du volume et 92 % de délivrabilité) et Microsoft Outlook (8 % du volume et 60 % de délivrabilité).

L’étude note également que les fournisseurs d’emails mettent davantage l’accent sur l’engagement utilisateur, ce qui apporte un meilleur taux de placement dans la boîte de réception.



L’Afrique possède le meilleur taux de délivrabilité, la banque en tête des secteurs

Sur les 5 régions analysées par le rapport de Netcore, l’Afrique possède le plus fort taux de délivrabilité (97 %). Selon le rapport, les emails proviennent en majorité des banques et des institutions du continent. L’Afrique se classe juste devant l’Asie du Sud-Est (96 %) et l’Inde (95 %). L’Europe se classe en 4e position, devant les États-Unis (90 %).



La banque en tête des secteurs ayant le plus fort taux de délivrabilité

D’après l’étude, le secteur bancaire offre le meilleur taux de délivrabilité parmi les 14 secteurs d’activité analysés, avec 97 % des emails qui parviennent jusqu’à la boîte de réception. Suivent derrière ex-aequo : la finance, l’industrie du divertissement et le e-commerce (96 %). Les newsletters envoyées par les médias figurent en dernière position de ce classement, avec un taux de délivrabilité de 88 %. Pour l’expliquer, Netcore cible l’utilisation de la langue régionale présente dans les newsletters.



Les raisons des taux élevés de délivrabilité des emails pendant la crise

Netcore souligne que la délivrabilité globale des boîtes de réception d’entreprises est confrontée à certains freins inhérents, comme les filtres anti-spam propres à chaque fournisseur, qui constituent autant d’obstacles supplémentaires pour les grandes marques. Ces taux très élevés de délivrabilité pour chaque secteur étudié s’expliquent par un engagement accru des utilisateurs en quête d’informations pendant la pandémie de la Covid-19.

12 % de taux d’ouverture moyen pour l’ensemble des secteurs

Parmi les autres chiffres dévoilés par le rapport, notamment sur le nombre moyen d’ouvertures uniques, de taux de clics et taux de réactivité, on peut noter que :

  • le taux moyen d’ouverture pour tous les secteurs est de 12 %,

  • le taux moyen de clic pour tous les secteurs est de 0,5 %,

  • le taux moyen de réactivité (CTOR) pour tous les secteurs est de 4 %.

Le meilleur taux d’ouverture pour l’assurance

Dans le détail, c’est le secteur de l’assurance qui obtient le taux moyen d’ouverture le plus élevé (18,79 %). Selon le rapport, ce résultat s’explique par la progression de 20 % du marché de l’assurance-vie dans le monde, en lien avec la crise sanitaire planétaire. Il devance l’Edtech (18 %), dont le taux de réactivité (4 %) est équivalent à la moyenne commune à l’ensemble des marchés verticaux étudiés par Netcore. La FoodTech (16,7 %) se classe au 3e rang grâce notamment au développement de la livraison sans contact, qui permet de pallier à la fermeture des restaurants dans un grand nombre de pays.

Le meilleur taux de clics pour l’éducation

L’éducation, dont le développement des cours en ligne et de la formation à distance a permis au secteur de mieux cibler les utilisateurs, obtient le meilleur taux de clics (0,9 %), devant les médias (0,86 %) et la FoodTech (0,85 %). Boostés par le besoin d’informations des lecteurs pendant le confinement, les médias enregistrent quant à eux le taux de réactivité le plus élevé avec 13,37 %, loin devant les portails d’emploi (7,27 %) et la FoodTech (5,07 %).



Le taux de rebond le plus élevé pour les médias

Le taux de rebond le plus élevé est enregistré par les médias (4 %), alors que la moyenne se situe à 1,2 %. Selon l’étude, la plupart des sites d’actualité collectent les données de leurs abonnés à partir d’opt-ins sans validation par e-mail, ce qui pourrait expliquer ce résultat. Du côté du taux de désinscription, l’industrie du divertissement se positionne en tête du classement avec 979 utilisateurs qui se désabonnent sur un total de 100 000 usagers.




Les bonnes pratiques pour envoyer un email et obtenir les meilleures performances

Le rapport délivre de nombreux conseils avec des nombreux chiffres clés qui vous permettront d’améliorer les performances de vos campagnes, comme le meilleur ou le pire jour pour envoyer un email ou encore les résultats liés à l’intégration de contenus (vidéos, GIFs, images). Parmi ces bonnes pratiques, on peut noter :

  • le vendredi est le meilleur jour (en moyenne) pour envoyer un email, le samedi est la pire journée pour la majorité des secteurs avec le dimanche,

  • la longueur optimale pour la ligne d’objet, permettant d’obtenir le plus haut taux d’ouverture, se situe entre 30 et 40 caractères, et se compose de 7 à 8 mots,

  • les taux d’ouverture sont doublés pour les emails comportant des objets personnalisés, c’est notamment le cas pour ceux ayant été envoyés par les secteurs du commerce de détail et de l’industrie du divertissement,

  • l’utilisation de la vidéo dans les emails a permis au secteur bancaire d’augmenter son nombre de clics de 84 %, 109 % pour la vente au détail,

  • l’assurance a enregistré une hausse de 40 % de son taux de clics en intégrant des GIFS et des images dans ses campagnes,

  • une segmentation intelligente apporte un meilleur engagement des utilisateurs,

  • la fonctionnalité STO (Send Time Optimization) permet de doubler son taux d’ouverture.



Méthodologie : l’étude de Netcore s’appuie sur l’analyse de 50 milliards d’emails envoyés entre avril et septembre 2020 par des grandes marques, issues de 14 industries majeures : la banque, la beauté, les affaires, l’e-commerce, l’éducation, le divertissement, la FoodTech, l’assurance, les portails d’emploi, les médias, les fonds communs de placement, la finance, les télécommunications et les voyages.

Téléchargez l'étude complète de NETCORE

6 vues0 commentaire